Kholoud Assaf, une femme à la rédaction en chef de l’Agence de Presse "WAFA"

Kholoud Assaf, une femme à la rédaction en chef de l’Agence de Presse "WAFA"

Kholoud Assaf , une journaliste palestinienne qui défie avec succès de manière impressionnante toutes les difficultés qui entravent son parcours.
article image
Kholoud Assaf

Kholoud Assaf, journaliste palestinienne, qui défie avec succès toutes les difficultés qui entravent  son parcours , sa nomination en tant rédactrice en chef de l’Agence de presse nationale WAFA et  son élection à la tête du syndicat des journalistes va accroître sa carrière, jusqu’ à ce qu’elle devienne membre au conseil d'administration de l'égalité  des genres auprès de la Fédération internationale des journalistes.

Dans un entretien avec le Centre de Doha pour la liberté des Médias, Khouloud Assaf revient  quelques années en arrières sur son parcours, ainsi que les principaux rôles qui lui ont été attribués. 

* Parlez-nous de votre carrière en tant que journaliste et rédactrice en chef de l'agence de presse palestinienne "Wafa  en tant que première femme à occuper cette position?

J’ai entamé  ma carrière comme journaliste correspondante depuis que j’étais étudiante à l’université.

 Tout  a commencé en Cisjordanie , auprès d’une agence de presse italienne , une fois diplômée j’ai travaillé à la radio nationale comme rédactrice. 

J’ai également collaboré pour la radio de Jéricho comme rédactrice, avant de rejoindre la radio la Voix de la Palestine , à Jénine, en Cisjordanie.

  * Comment avez-vous obtenu votre nomination au conseil du genre auprès de la Fédération International des Journalistes comme représentante de la femme palestinienne ?

La nomination est survenue au cours de la conférence de la Féderation  Internationale des Journalistes en France, au début du mois de Juin dernier, où un comité exécutif de la Fédération et du  conseil de l'égalité des genres a été élu.

Une représentation des régions est établie au sein du Conseil o 16 membres ont été délégués et j’ai pu remporter le plus grand nombre de voix en tant que représentante du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord auprès du conseil. 

 * Quelles sont les réalisations les plus importantes de votre agence?

De nombreuses réalisations ont été établies  par l’agence de presse WAFA telle que « la mise en place d’une unité d’investigation et la mise en œuvre d’un certain nombre de pages spécialement dédiées à la culture, aux activités sportives et à l’économie ainsi qu’une page en langue française.

Il est à signaler que ces projets constituent l’ aboutissement d’un effort commun déployés par tous les collaborateurs de l’agence.

* Le Siège de l'Agence WAFA se trouve actuellement à Ramallah, comment  faites-vous pour surmonter les embarras des déplacements entre les provinces ?

Les seules difficultés résident dans les barrages menés par les autorités d’occupation israéliennes avec les barrages routiers et les fermetures sécuritaires. Car, la grande entrave demeure dans l'accès principal aux provinces du sud, où mon autorisation et mon permis d’entrée ont été rejeté plusieurs fois.

* Quelles sont les conséquences de la scission en Palestine sur l'agence de presse  "Wafa", en ce qui concerne la communication avec le personnel de l'agence et les organismes médiatiques dans la bande de Gaza?

Les conséquences sont très importantes, la communication se fait uniquement par téléphone.

Il n’existe pas de siège pour le personnel à Gaza, il y a une grande pression sur les journalistes de l'agence dans cette province où un certain nombre d'entre eux ont été convoqués, d'autres ont été détenus pendant des jours par les services de sécurité du Hamas ce qui impacte considérablement la couverture des événements dans cette partie du territoire palestinien. 

* Est-ce que vous comptez visiter la bande de Gaza et y avoir un bureau affilié à  l’agence, comme c’est le cas pour la télévision,  «Palestine TV » qui dispose d’un bureau depuis quatre ans?

Les autorités d’occupation m’ont refusé à plusieurs reprises l’autorisation d’accès à Gaza. Toutefois, installer un bureau  affilié à notre agence à Gaza fait partie de nos projet avenir .

 * Quels sont les échos de votre adhésion au conseil de l’égalité dans les cercles  des dirigeants et au sein des médias palestiniens et arabes ?

Nous avons reçu énormément de félicitations et d’encouragements pour cette adhésion. Personnellement, je ferai de mon mieux pour mettre en œuvre mes compétences dans l’exercice de mon travail. 

  * Quels sont vos projets pour développer la performance professionnelle et administrative au sein de l'agence "WAFA"?

Notre objectif principal dans le département éditorial est de faire parvenir les préoccupations du peuple palestinien au monde entier avec un maximum de professionnalisme et d’exactitude. Nos projets se focalisent sur le développement de nos outils et méthodes de travail.

 * Quelles sont les perspectives de coopération entre "Wafa" et les agences de presse arabes et internationales?

L’Agence de presse "Wafa" a ratifié plusieurs accords avec la plupart des agences arabes et internationales, elle est  également membre de l'Union des agences arabes et l'Union des organismes membres méditerranéens.

* Est ce que vous envisager de mettre en place des procédures afin d’élargir le champ d'action de l'agence dans le monde arabe et le monde, surtout avec la présence des communautés palestiniennes partout dans le monde?

 Oui tout à fait, il y ‘a eu l'ouverture d'un bureau de l'agence WAFA dans la capitale jordanienne, Amman, en plus de nos bureaux déjà installé au Caire, au Bahreïn, à Beyrouth.

 Nous allons ouvrir d'autres bureaux à Bruxelles, New York et Washington, sans oublier d’autres capitales que je considère très importantes pour la cause palestinienne.

 

* Comment évaluez-vous la performance des médias officiels palestiniens à la lumière des actions israéliennes restrictives ?

Nos médias se portent plutôt bien mis à part quelques observations qui sont généralement dues à l'auto- censure et non à la soumission au pouvoir politique.

Toutefois, il reste des efforts à fournir au niveau international, cela dit notre agence prévoit de se focaliser encore plus sur nos publications, en anglais et en français.

Q: Quel conseil donneriez-vous pour les journalistes palestiniennes pour faire progresser professionnellement et leader?

 Ayez confiance en vous et déployez plus d’efforts pour acquérir le maximum de compétences

Comptez sur vous-mêmes pour pouvoir évoluer dans votre travail, et réclamez vos droits dans la promotion professionnelle au vu de l'égalité des chances bien evidemment.

All rights reserved, Doha Centre for Media Freedom 2013

Designed and developed by Media Plus Jordan