Le bloggeur égyptien Maikel Nabil relâché

Le bloggeur égyptien Maikel Nabil relâché

L’Egypte a relâché Maikel Nabil, un bloggeur de vingt-six ans emprisonné pour avoir insulté l’armée.
article image
Maikel Nabil (Source: Alarabiya)

Le bloggeur Maikel Nabil qui avait été envoyé en prison il y a dix  mois pour avoir insulté les forces armées égyptiennes a été relâché le 24  janvier, veille du  premier  anniversaire de la  journée de  la révolution.

Le frère de Nabil,  Mark, a  confirmé sa libération sur  twitter, et  posté  une  photo du jeune  homme en tr ain de  faire  le signe de paix.

Adel al-Mursi a dit que la décision de pardonner à Nabil a été prise « à l'occasion du premier anniversaire du 25 Janvier », un an après le début du soulèvement contre l'ancien président Hosni Moubarak.

Un responsable de la justice militaire, parlant sous couvert d'anonymat, a déclaré que 1959 autres prisonniers seraient aussi libérés, une nouvelle reprise par la presse égyptienne.

Nabil avait écrit dans un article posté sur son blog en mars dernier, après  la démission de Moubarak le 11 Février, que l'armée avait été voulu protéger ses propres intérêts et non ceux du peuple égyptien.

Sa peine initiale de trois ans avait été réduite en appel le mois dernier à deux ans.

L’Arrestation de Nabil suivie de sa condamnation avait suscité l'indignation à l'étranger.

«Si Maikel Nabil périt, avec lui s’éteindra aussi le rêve d'une Egypte libre », avait déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif de l'Observatoire de l'ONU basé à Genève, après la grève de la faim du blogueur.

Le jeune blogueur de vingt-six ans s’était défendu d’être fou, et s’est approché de la mort à plusieurs reprises durant son emprisonnement.

Confusions

Malgré les premiers annonces suggérant que Nabil serait libéré le 22 Janvier, selon le réseau twitter sa libération devait être retardée.

Le journal Alarabiya avait déclaré que la «décision de reporter sa sortie a refroidi l’humeur joyeuse de ses partisans. »

Pour lire les tweets sur l'affaire Nabil, taper #freemaikel sur twitter ou lire les mises à jour de cet utilisateur.

Sources: AFP, agences

All rights reserved, Doha Centre for Media Freedom 2013

Designed and developed by Media Plus Jordan