Séminaire: les révolutions Arabes et Les médias - leur rôle et leur impact

Ma, 03/05/2011

 Gravée dans l’histoire, l’année 2010  sera  perçue comme une année charnière. Car, tel un tremblement de terre et à  la surprise  de tous des révolutions arabes ont éclatés un peu partout dans le monde arabe.

La contagion se poursuit, et  ces mouvements de contestation libertaire et sociale en Tunisie, en Egypte  en Lybie, au Yémen et en Syrie gagnent plusieurs régions du monde arabe.

Aujourd’hui, dans le monde occidental on assiste à une approbation générale de ces mouvements. Contrairement à la chine, qui reste réticente vis à vis ces révolutions arabes, l’occident  leur apporte assistance et soutien.

Avec l’avènement des révolutions arabes, une importante et riche matière  en informations a vu le jour.  Dans ce contexte, et à  l’occasion de la journée mondiale de la presse,  le Centre de Doha pour la Liberté des Medias  a organisé le 02 mai un séminaire intitule :

‘’ Les médias et les révolutions arabes, leur rôle et leur impact’’ :

 Des professionnels des médias, des universitaires et des experts ont participé à ce séminaire, et ont débattu les sujets suivants:

 •Les médias satellitaires... couverture médiatique des révolutions  arabes, en dépit des obstacles.

• Les sites sociaux  dans l’ère  du contrôle et de la censure médiatique

 Le public arabe entre les médias pro- révolution et les medias anti- révolution arabe.

• Les chaînes satellitaires arabes: couverture médiatique efficace… Absence  de mesures suffisantes pour  assurer la sécurité de  leurs correspondants

 • Les retentissements  de la révolution de ‘’la place Atthrir’’sur le paysage médiatique Egyptien

• Les aspirations des professionnels des médias au lendemain de la révolution

 

Recommandations

A la fin du séminaire, les participants ont émis les recommandations suivantes:

 • L'importance du professionnalisme des journalistes, de leur objectivité et crédibilité dans le traitement les révolutions arabes.

 • souligner le rôle positif des médias électroniques dans la diffusion des informations, mais aussi  et surtout a se mobiliser autour des revendications librement exprimées par les communautés en contournant toute censure.

• La nécessité d’établir  un cadre juridique réglementant les médias électroniques afin d’assurer leur crédibilité.

 •Appel aux régimes et gouvernements arabes  à  arrêter  toutes les poursuites engagées  contre les journalistes et les utilisateurs des médias électroniques conformément aux conventions et traités internationaux  relatifs à la liberté d ‘accès à  l’information.

 • Inviter les autorités à  arrêter toutes accusations visant   à incomber la responsabilité des événements actuels aux medias

 • Exiger des différentes institutions médiatiques, de prendre toutes les précautions et mesures préventives  assurant la sécurité des journalistes dans les zones  à haut risques en conformité avec la réglementation internationale en vigueur.

 •Appel à tous les gouvernements arabes à arrêter la politique de blocage des sites internet et  àla l'arrestation de blogueurs, journalistes, écrivains et photographes.

 • Appel à la libération de tous les journalistes et les reporters et les blogueurs détenus par certains gouvernements arabes.

 • Inviter les médias électroniques à coopérer avec les médias traditionnels pour plus de complémentarité et de  crédibilité.

• Inviter les opérateurs  de téléphonie mobile ainsi que les sociétés  de télécommunications à ne pas succomber à la pression des gouvernements et couper les communications téléphoniques au moment de la crise. 

All rights reserved, Doha Centre for Media Freedom 2017

Designed and developed by Media Plus Jordan