Yémen: un journaliste condamné à mort par un tribunal de Sanaa

Yémen: un journaliste condamné à mort par un tribunal de Sanaa

Un tribunal dans la capitale yéménite contrôlée par les rebelles Houthis a condamné un journaliste à la peine de mort pour "espionnage" au profit d'un état étranger.
article image
Yahya al-Jubaihi

Un tribunal dans la capitale yéménite contrôlée par les rebelles Houthis a condamné un journaliste à la peine de mort pour "espionnage" au profit d'un état étranger ont indiqué jeudi une agence rebelle et un syndidat de journalistes. 

Yahya al-Jubaihi, 61 ans, a été reconnu coupable d'avoir noué "des contacts avec un état étranger" et d'avoir fourni "des informations ayant nui au Yémen militairement, politiquement et économiquement", a affirmé l'agence rebelle Saba.

Le syndicat des journalistes yéménites a dénoncé la condamnation "arbitraire" de M. Jubaihi au cours de la deuxième audience du procès, en accusant les rebelles de "viser la liberté de la presse".

Dans un communiqué, ce syndicat souligne que M. Jubaihi est "un journaliste chevronné" ayant "un long passé professionnel à travers le Yémen" et ayant enseigné dans une école de communication à Sanaa.

Le ministère de l'Information du gouvernement basé à Aden a qualifié le procès de M. Jubaihi de "farce" et de tentative de "règlement de compte politique".

Les rebelles yéménites ont été accusés à plusieurs reprises de cibler les journalistes. En décembre, le journaliste Mohammed al-Absi, 35 ans, est mort subitement après avoir publié des informations sur la corruption. Sa famille et des ONG avaient dénoncé un empoisonnement.

 

All rights reserved, Doha Centre for Media Freedom 2017

Designed and developed by Media Plus Jordan