Le ministre des Affaires étrangères du Qatar: « Nous sommes soumis à des campagnes médiatiques malveillantes sans preuves

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar: « Nous sommes soumis à des campagnes médiatiques malveillantes sans preuves

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar révèle à Genève le faible niveau du discours médiatique des pays du blocus et leur politique de propagande mensongère.
article image
Sheikh Mohamed Al-Thani, ministre des Affaires étrangères du Qatar

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Sheikh Mohamed Bin Abdulrahman Al-Thani, a dénoncé hier, lors de l’ouverture des travaux de la 36e session du Conseil des droits de l’homme, à Genève, le caractère «illégal» des mesures prises par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Bahreïn pour isoler l’état du Qatar.

 Sheikh Mohamed Bin Abdulrahman Al-Thani a précisé que les pays menant le blocus contre le Qatar ont agi en contrevenant aux lois internationales et en violant les droits humains» en manipulant de fausses informations.

Il a ajouté que les pays du blocus ont usé de tous les moyens pour atteindre leurs objectifs politiques, y compris le blocage et la censure des chaînes satellitaires et autres médias.

 L’émissaire de Doha a affirmé que les arguments avancés pour justifier le «blocus», avaient été fabriqués de toutes pièces.

Il voit derrière cette «propagande malveillante» construite autour du «piratage de sites Internet et la publication de fausses nouvelles» une manœuvre visant à mettre l’état du Qatar sous tutelle.

Sheikh Mohamed Bin Abdulrahman Al-Thani a également appelé la communauté internationale à prendre toutes les mesures légales pour combattre les violations flagrantes des droits de l'homme dans de nombreuses régions du monde, en particulier les auteurs des crimes contre l'humanité en Palestine, en Syrie, au Myanmar et dans d'autres pays.

 

 

All rights reserved, Doha Centre for Media Freedom 2017

Designed and developed by Media Plus Jordan